Dans ce blog, je vais partager notre itinéraire pour le Guatemala, je vais donner un itinéraire possible de trois semaines et je vais vous dire ce que nous avons fait différemment par la suite. Villes coloniales, jungle et magnifiques ruines mayas : bienvenue au Guatemala, un beau pays d’Amérique centrale.

Itinéraire pour deux semaines de voyage au Guatemala

Notre itinéraire au Guatemala

A part les premières nuits à Antigua, nous n’avions rien prévu à l’avance pour ce voyage. Au total nous avions trois semaines, comment la répartition Guatemala Belize serait, n’était pas fixée, mais nous savions que nous ne resterions pas plus de deux semaines au Guatemala. Finalement, nous sommes restés 13 jours au Guatemala et 9 jours à Belize. Le Guatemala n’est pas un pays immense, mais en 13 jours, on ne peut certainement pas tout voir. Nous avons donc dû faire des choix quant aux endroits à visiter.

Itinéraire Guatemala : Jour 1 à 4 – Antigua et Acatenango

Et ces choix commencent dès l’entrée dans le pays : nous sautons Guatemala City et allons directement à Antigua, qui se trouve à une heure de l’aéroport. Guatemala City n’est pas très beau et c’est une ville assez dangereuse, alors qu’Antigua est une belle ville coloniale, qui en vaut absolument la peine ! Nous dormons trois nuits à Antigua et avons deux jours complets pour explorer la ville, pour profiter des beaux bâtiments, de l’atmosphère agréable et de la délicieuse nourriture. Nous faisons également une excursion à Hobbitenango.

Le quatrième jour, nous faisons une randonnée super cool vers le volcan Acatenango, où nous passons également la nuit. Une expérience inoubliable ! Fatigués mais satisfaits, nous retournons à Antigua le cinquième jour, où nous prenons le bus pour notre prochaine destination quelques heures plus tard.

Conseil : vous cherchez un hébergement abordable ? Alors pensez à l’auberge Lemon Tree, située au centre de la ville ! Nous avons séjourné dans la Casa Blomston, qui était également très bien.

Itinéraire Guatemala : Jour 5 à 7- Lac Atitlan, San Pedro et San Marcos

Après un très long trajet en bus, qui prend normalement 3 heures mais qui nous a pris plus de 6 heures, nous arrivons tard dans la nuit à San Pedro. San Pedro est l’un des onze villages du lac Atitlan. Il est trop tard pour continuer jusqu’à notre destination finale, San Marcos, nous nous y rendrons donc demain. Le lendemain matin, après une courte promenade, nous concluons que San Pedro n’est pas notre truc et nous prenons donc le bateau pour San Marcos. Ce charmant village hippie n’est qu’à 20 minutes en bateau du magnifique lac Atitlan et est une oasis de paix. Ici, nous nous reposons deux jours complets, mais croyez-moi, cela aurait pu facilement être sept.

Conseil : Envie d’une matinée active ? Alors faites la randonnée jusqu’à Indian Nose avant l’aube et voyez le soleil se lever sur le lac depuis cet endroit. C’est vraiment magique !

Nous avons dormi dans l’auberge de jeunesse Casa Madera.

Itinéraire Guatemala : Jour 8 et 9 – Lanquin et Semuc Champey

Complètement détendus, nous voyageons le jour 8 via le village de Panajachel jusqu’à Lanquin. C’est une longue journée de voyage, d’abord une heure en bateau, puis 10 heures en bus. Nous arrivons à Lanquin vers 20 heures. Lanquin est le village d’où l’on peut facilement atteindre le parc naturel de Semuc Champey. Le lendemain matin, nous visitons ce parc naturel où nous faisons une visite des grottes, voyons les cascades et enfin visitons les fameuses piscines vertes-bleues. Malheureusement, le temps n’est pas très bon et nous trouvons Semuc Champey un peu décevant.

Note : certaines compagnies de voyage font de la publicité avec un bus du Lac Atitlan à Lanquin partant à 14.00, mais c’est une arnaque et cela n’existe pas ! Ne réservez pas ce bus et prenez le premier bus à partir de 09h00.

Après deux nuits, il est temps de repartir. Lanquin est isolé, pour y arriver et pour aller d’ici à votre prochaine destination, vous aurez besoin de deux jours de voyage. Nous avons trouvé Lanquin et Semuc Champey décevants et n’avons pas eu le beau temps. Si nous étions restés un jour de plus, le soleil aurait brillé et nous aurions peut-être davantage apprécié Semuc Champey. De plus, la répartition des jours de voyage/jours d’activité aurait été meilleure.

Conseil : si vous visitez Lanquin et Semuc Champey, passez ici au moins deux jours complets.

Nous avons dormi au Zephyr River Lodge qui était décevant. Les voyageurs que nous avons rencontrés nous ont vivement recommandé l’Utopia Eco Hotel !

Itinéraire Guatemala : Jour 10, 11, 12 et 13 – Flores et Tikal

Le dixième jour consiste entièrement à voyager, nous partons tôt le matin de Lanquin et arrivons à Flores en fin de journée. Flores est une jolie ville près de la frontière avec le Belize. Vous y trouverez également une certaine influence des Caraïbes, ce qui donne à cette petite ville une atmosphère cool. Flores se trouve en partie sur une île au milieu d’une rivière et en partie sur le continent. Elle est accessible par un long pont et par bateau rapide.

Flores : le point de départ idéal pour visiter Tikal !

Flores est le point de départ idéal pour visiter Tikal, un ancien village maya situé au milieu de la jungle. Depuis Flores, il ne faut qu’une heure et demie de bus pour atteindre Tikal. Il s’agit d’une attraction touristique, mais en raison de la taille de la zone et parce qu’elle est encore relativement inconnue (par rapport aux temples mayas du Mexique), vous aurez l’impression d’être le seul à passer devant les ruines. Nous décidons de passer la nuit à Tikal, ce que je recommande vivement. Malheureusement, je tombe malade et je n’ai pas pu voir beaucoup de temples.

Après Tikal, nous retournons à Flores pour un dernier jour, après quoi, le dernier jour, le 13e jour, nous prenons un bus pour traverser la frontière vers le Belize. Flores est l’un des points de passage frontaliers logiques, parfaits pour aller du Guatemala au Belize ou vice versa.

Conseil : vous cherchez un bon restaurant à Flores ? La Casa de Enrico est vraiment super ! Malheureusement, on ne peut pas en dire autant du restaurant San Telmo, où les critiques sont très élogieuses, mais où nous avons trouvé la nourriture affreuse !

Que ferions-nous différemment concernant notre voyage au Guatemala ?

Est-ce que nous ferions les choses différemment après ? Oui et non … Notre itinéraire pour le Guatemala (d’Antigua dans le sens des aiguilles d’une montre jusqu’à Flores éventuellement) était le plus pratique pour nous. Il est possible de prendre l’avion pour certaines parties (par exemple entre Guatemala City et Flores) mais nous avons apprécié de voyager avec des vans pour voir plus de pays. Nous n’avons rien changé à la commande et à notre façon de voyager.

Ce que nous aurions fait différemment, rétrospectivement, c’est de prolonger le temps que nous avons passé au Guatemala. Et cela m’amène immédiatement à la question suivante :

Combien de temps faut-il passer au Guatemala ?

À mon avis, deux semaines, c’est tout simplement trop court. Vous pouvez voir les points forts en deux semaines et passer un bon moment, mais j’aurais préféré trois semaines pour le Guatemala. En trois semaines, nous avons appris à connaître un peu mieux le pays et nous aurions pu prendre plus de temps pour nous imprégner de la culture guatémaltèque. A titre d’illustration, j’ai fait un itinéraire possible pour trois semaines au Guatemala :

Itinéraire à travers le Guatemala pendant trois semaines

Guatemala City – Antigua – Lac Atitlan (San Marcos) – Champerico – Xela – Lanquin (Semuch Champey) – Flores (Tikal)

Alors, qu’est-ce qui est différent dans cet itinéraire de trois semaines par rapport à celui de deux semaines :

Antigua : Trois nuits et deux jours complets étaient suffisants, mais maintenant avec plus d’espace, je resterais ici un jour de plus.

Le lac Atitlan : Il fait si beau ici, que nous y resterions plus longtemps et prendrions le temps de nous détendre et de voir plusieurs villages avec comme base de départ, San Marcos. Idéalement, nous resterons ici pour un minimum de quatre nuits.

Champerico (plage) : Avec plus de temps, j’aimerais aller au village de surf de Champerico sur l’océan Pacifique. Champerico n’est pas touristique, contrairement, par exemple, à Monterrico. Il y a surtout des surfeurs ici. Vous rejoignez Champerico en bus depuis le lac Atitlan en quatre heures environ. Un jour ou trois suffiraient ici.

Xela : Xela, ou selon son nom officiel Quetzaltenango, est l’endroit idéal pour apprendre l’espagnol. C’est une ville accueillante, entourée d’une nature magnifique. L’un des points forts : Tajumulco, avec 4220 mètres la plus haute montagne (volcan) d’Amérique centrale. Une randonnée au sommet du Tajumulco semble être un défi et assez froide. Mais les vues doivent être magnifiques. Nous resterions ici pendant deux jours comme transfert entre Champerico et Lanquin. Nous devrions renoncer à un voyage à Tajumulco.

Lanquin / Semuc Champey : Ici aussi nous resterions plus longtemps, mais trois nuits suffisent. Avions-nous sauté Semuc Champey par la suite ? Non, c’est très logique sur l’itinéraire et comme nous aimons aller du lac Atitlan à Flores, un arrêt à Lanquin (et donc à Semuc Champey) est très logique.

Quels sont les endroits les plus beaux que vous trouvez au Guatemala ?

Outre les destinations mentionnées ci-dessus, il y a bien sûr beaucoup d’autres endroits magnifiques au Guatemala qui valent la peine d’être visités. Vous trouverez ci-dessous une petite sélection.

Rio Dulce et Livingston

Rio Dulce et Livingston sont situés dans le sud-est du Guatemala. Livingston est un village de pêcheurs sur la mer des Caraïbes. Le village est connu pour son atmosphère caribéenne, mais les plages elles-mêmes ne sont pas si spéciales. Vous pouvez rejoindre Livingston par une excursion en bateau sur la rivière Rio Dulce depuis la ville de Rio Dulce. C’est agréable, car vous naviguerez en plein dans la jungle. Pour nous, il n’était pas logique de faire un voyage à Rio Dulce et Livingston car c’était complètement hors de la route. De Livingston, vous pouvez aussi facilement passer la frontière avec le Belize.

Chichicastenango

Chichicastenango (oui, essayez de prononcer ce nom trois fois de suite) est un authentique village maya situé non loin du lac Atitlan. Il est connu pour son marché qui a lieu tous les jeudis et dimanches et pour son église blanche, l’Iglesia de Santo Tomas. Chichicastenango est devenu un peu une attraction touristique.

Articles Similaires