Vous avez vraiment envie de sortir des sentiers battus à Madagascar ? Ou bien vous cherchez les plus belles plages et les endroits les moins touristiques ? Alors vous devez faire l’itinéraire de Morondava à Tulear (aussi connu sous le nom de Toliara). Dans ce blog, je vous dirai tout sur cet itinéraire sur la côte ouest de Madagascar. Maintenant vous pouvez vivre cette aventure avec succès même sans chauffeur !

L’itinéraire ultime de Morondava à Tulear (ou Toliara) à Madagascar

La côte ouest de Madagascar est une région magnifique ! C’est une zone relativement infranchissable, mais si vous avez un 4×4 et un esprit d’aventure, alors vous passerez un excellent moment dans l’ouest de Madagascar. Nous décrivons ci-dessous tout ce qui concerne ce road trip et cet itinéraire qui va de Morondava à Tulear à Madagascar. Vous pouvez effectuer ce road trip sans chauffeur !

Conseil : combinez cet itinéraire avec la RN7 pour faire un tour complet du sud de Madagascar en trois semaines.

Si vous venez de Tuléar (ou Toliara) et que vous vous rendez à Morondava, inversez l’itinéraire ci-dessous :

Morondava – Belo Sur Mer – Andavadoaka – Ambatamilo / Salary – Tulear

Durée totale du voyage de Morondava à Tulear : 7 jours !

Nous avons passé plus d’une semaine à parcourir cet itinéraire, une durée que je peux absolument recommander. Vous pouvez faire ce voyage en trois jours, mais cela signifie que vous êtes tout le temps dans la voiture et que vous n’avez pas le temps de profiter des belles plages que vous passez !

Avant de partir à l’aventure en voiture dans le sud-ouest de Madagascar

↞ Ne parcourez cet itinéraire qu’avec un véhicule à quatre roues motrices (4×4).

↠ Assurez-vous que la pression de vos pneus est abaissée à 1,8. De cette façon, vous serez moins facilement coincé.

↞ Remplissez un jerrican supplémentaire d’essence, vous ne trouverez pas d’autre station-service avant le quatrième jour.

↠ Assurez-vous d’avoir suffisamment de provisions et d’eau, en cours de route vous croiserez un petit village où vous pourrez acheter quelques bananes ou du pain, mais c’est tout.

↞ Téléchargez les cartes de cette région sur Google Maps. Toutes deux comportent des parties de l’itinéraire manquantes, mais si vous les utilisez ensemble, vous y arriverez !

↠ Prenez une pelle et de l’eau (sale) avec vous si vous êtes bloqué.

Vous ne pouvez conduire cet itinéraire que pendant la saison sèche. En saison des pluies, de grandes parties de la route seront inondées.

Morondava à Toliara : itinéraire en voiture ou avec chauffeur ?

Routes en terre, sable meuble et rivières à traverser, voilà un bref résumé de l’itinéraire de Morondava à Tuléar (Toliara). Si des personnes effectuent déjà cet itinéraire, elles le font presque toujours avec un chauffeur. Mais après avoir rassemblé suffisamment d’informations, nous avons décidé de conduire la route nous-mêmes et, avec le recul, nous sommes heureux de l’avoir fait ! Vous n’êtes pas sûrs de vouloir conduire vous-mêmes ? Comme solution intermédiaire, vous pouvez aussi voir si vous pouvez conduire avec une ou plusieurs autres voitures (avec chauffeur). Si quelque chose se passe, vous êtes toujours avec plusieurs voitures (quatre roues motrices) et avec des conducteurs qui connaissent le chemin.

Peage : payer un péage pour les chemins de terre sablonneux

Tout comme en France, vous rencontrerez des points de peage le long de la route : le péage. Cependant, ne vous attendez pas à de grandes stations organisées comme sur la route nationale de Paris à Lyon. Non, ce sont des points de péage auto-créés, constitués d’arbres qui bloquent la route. Après de brèves négociations où les Malgaches commencent par 20 000 Ar (5,00 €), on finit toujours par se retrouver entre 1000 (0,25 €) et 3000 Ar (0,75 €). Et puis vous reprenez la route, jusqu’à ce que, deux kilomètres plus loin, un autre arbre la bloque.

L’itinéraire/la description de l’itinéraire : De Morondava à Toliara

Jour 1 : voyage en voiture à l’ouest de Madagascar : Morondava – Belo Sur Mer

Durée du trajet : 4 heures

Kilomètres : 100 km

Couverture téléphonique : difficile, seulement à Belo Sur Mer et à Morondava.

Nombre de postes de péage : +/- 3

Après une visite de l’Avenue des Baobabs, la véritable aventure commence aujourd’hui : votre voyage routier de Morondava à Tuléar. Après avoir pris la sortie de la RN35, vous roulerez sur une route sablonneuse pendant quatre heures. La route est assez facile. Après une demi-heure, vous rencontrerez le premier péage. Il y a des dizaines de Baobabs le long de la route, presque aussi beaux que les Avenues des Boabab. Ne soyez pas surpris si la route vous mène à travers une rivière, souvent il y a des bâtons dans l’eau indiquant où vous devez conduire. L’eau arrive parfois jusqu’à votre pare-brise, mais les rivières ne sont généralement pas trop profondes.

Après trois heures sur la route étroite et sablonneuse entourée de forêts denses, vous rencontrerez une grande plaine ouverte : un salar. Il n’est pas conseillé de rouler sur le plat de sel, sous le sel, il y a une épaisse couche d’argile dans laquelle vous pouvez facilement vous embourber. Si vous regardez attentivement, vous verrez des traces de pneus qui font le tour de la plaine salée, suivez-les. Vous passerez trois grandes plaines de sel au total, la dernière vous traverserez la plaine par une sorte d’élévation entre les poteaux.

Après les plaines de sel, le paysage change. La forêt laisse place au sable blanc et vous verrez des maisons blanches se profiler. Bienvenue à Belo Sur Mer !

Jour 2 du voyage à l’Ouest de Madagascar : Belo Sur Mer

Belo Sur Mer est un petit village en bord de mer. Un endroit tranquille où vous pouvez vous baigner et profiter d’un coucher de soleil parfait. Vous êtes à proximité du parc national de Kirindy Mite, connu pour ses baobabs. En outre, il est agréable de faire une longue promenade sur la plage ou de visiter les chantiers navals publics sur la plage. Ici, les navires sont construits de manière traditionnelle, d’après un modèle de navires néerlandais du XIXe siècle.

Nous vous recommandons de rester au moins deux nuits à Belo Sur Mer.

Hébergement à Belo Sur Mer

Il y a trois bons hôtels à Belo Sur Mer. La première nuit, nous avons séjourné à l’Ecolodge du Menabe (à partir de 90 000 Ar par nuit). Plus beau, cependant, est l’hôtel Entremer, qui est sur la plage (à partir de 120,000 AR par nuit) ; la nourriture est bonne aussi ici ! Si ces deux hôtels sont complets, vous pouvez toujours séjourner au Dauphin Vezo (à partir de 110 000 AR par nuit).

3eme jour de voyage à l’ouest de Madagascar : Belo Sur Mer – Manja

Durée du trajet : 5 heures

Kilomètres : 108 km

Couverture téléphonique : Je ne sais pas pendant le trajet, mais c’est bon autour de Manja !

Nombre de postes de péage : +/- 3 (avant 9, mais nous venons d’apprendre que le gouvernement est intervenu et qu’il n’en reste que trois !)

Aujourd’hui est une journée de voyage, en 5 heures vous vous rendrez au village de Manja. Ne partez pas trop tôt, il n’y a pas grand-chose à faire à Manja, mais prenez suffisamment de temps pour cette partie de la route, car on ne sait jamais ce qui peut arriver en chemin. Nous avons suivi d’autres voyageurs (et leurs chauffeurs) et avons emprunté une route différente de la normale pour éviter les postes de péage. Il semble y en avoir environ neuf sur la route normale. La route normale passe par une route qui semble être parsemée de pierres, un trajet cahoteux.

La dernière heure de la route vers Manja, vous entrerez dans le village sur une route de terre assez bonne. Ici vous resterez dans le seul hôtel présent, le Kanto Manja, très basique mais avec une bonne nourriture (51,000 Ar).

Jour 4 : Voyage dans l’ouest de Madagascar : Manja – Andavadoaka

Durée du voyage : 8 heures

Kilomètres : 220 km

Couverture téléphonique : Bonne autour de Manja, raisonnable autour de la traversée du ferry, bonne autour de Morombe et également raisonnable à Andavadoaka.

Nombre de postes de péage : +/- 9

Dès que vous quitterez Manja, vous passerez immédiatement quatre postes de péage. La route que vous emprunterez est assez bonne, vous passerez parfois au-dessus de rivières, entre des herbes hautes et devant de petits villages où les enfants demandent des bonbons et les adultes de l’argent.

Après trois heures et demie, vous atteindrez une large rivière. Là se trouve un radeau, « le ferry », qui peut accueillir exactement une voiture. Il y a un moteur sur le radeau, mais il y a de fortes chances que le moteur soit cassé et que les gars du ferry tirent le ferry en nageant dans la rivière. Officiellement, le ferry est gratuit, mais préparez-vous à payer environ 50 000 Ar parce que vous « devez » être tiré. Lorsque vous entrez sur la rive, il y a de fortes chances que vous restiez coincé dans le sable, comme nous l’avons fait. Il faut alors payer encore 15 000 Ar pour être tiré du sable avec l’aide de tout le village.

De Morombe à Andavadoaka : deux heures de plus

Après la traversée en ferry, il faut un peu moins de deux heures pour arriver à Morombe. Une bonne route est en cours de construction ici et certaines parties de la route sont déjà bien pavées. Vous rencontrerez votre première station-service ici. Une demi-heure plus tard, vous arriverez à Morombe, où se trouvent également une station-service et une banque. De Morombe, il faut encore deux heures pour arriver à Andavadoaka et croyez-moi, c’est tellement beau là-bas que ces deux heures de route en valent vraiment la peine ! Vous traverserez principalement des forêts de mangroves.

Assurez-vous (si vous allez de Morondava à Tulear) de toujours suivre le chemin le plus à gauche le long de la mangrove afin de ne pas rester bloqué. Si vous venez de l’autre côté, restez sur la droite.

Les derniers kilomètres avant Andavadoaka, vous traverserez du sable très meuble, continuez à rouler et ne vous arrêtez pas pour ne pas vous embourber. Vous passerez une forêt de baobabs très particuliers, qui méritent une courte visite. Andavadoaka est un petit village avec peu d’équipements. L’hôtel Olo Be Lodge est un must absolu (à partir de 100 €).

5e jour de voyage à l’ouest de Madagascar : Andavadoaka

Aujourd’hui, vous avez tout le temps de vous détendre à Andavadoaka. Andavadoaka est au bord de la mer, mais les plages sont très différentes ici que dans d’autres parties de Madagascar. Avec les rochers blancs, les petites baies et l’eau bleue claire, cela nous a beaucoup rappelé la Grèce.

Hôtel à Andavadoaka : Olo Be Lodge

Nous avons séjourné ici dans le tout nouvel hôtel Olo Be Lodge (également appelé Olobe lodge), construit sur les rochers d’une petite péninsule. Cela vous donne une vue sur la mer de tous les côtés ! L’hôtel a été conçu par l’architecte belge Bruno Decorte et se fond parfaitement dans le paysage avec ses pierres gris-blanc et ses formes ondulées.

Notre chambre est magnifique, avec un énorme lit à baldaquin, des canapés confortables et une salle de bains qui me rappelle fortement un conte de fées ! Mais le meilleur : une immense salle de bain extérieure avec une grande baignoire d’où nous regardons les petits voiliers qui passent. Je ne peux réprimer un cri de joie quand je vois la baignoire, c’est trop cool !

Activités à Andavadoaka

Jules, le propriétaire et son associé ont passé plus de quatre ans à construire cet hôtel. Beaucoup de temps et d’énergie, et vous remarquerez qu’ils aiment tous les deux cet endroit. Ils travaillent actuellement sur les dernières nouveautés, comme une piscine à débordement et un magnifique spa. Le fait que la piscine ne soit pas encore terminée n’a pas d’importance pour nous, l’hôtel a sa propre baie d’où vous pouvez sauter dans l’eau froide mais claire. Autre avantage, il y a des kayaks et des planches à voile !

En plus de se détendre et de nager dans la mer, une excursion en bateau est également fortement recommandée. Vous n’avez pas vraiment vu Andavadoaka si vous ne l’avez pas vu de la mer. Il est également possible de faire de la plongée à Andavadoaka.

Enfin, d’ici, vous pouvez faire une belle excursion dans la forêt de baobabs. Bientôt, cela sera même possible en VTT électrique, que vous pourrez louer à Olo Be lodge !

Nourriture à Andavadoaka

Il n’y a pas de restaurants à Andavadoaka, il y a donc de fortes chances que vous mangiez à votre hôtel ! La nourriture que nous avons mangée à Olo Be Lodge était délicieuse ! Poisson frais, sashimi, tapas et je ne parle même pas du petit-déjeuner… oeufs pochés, salade de fruits, gâteaux, sandwichs, vraiment super ! Si vous ne séjournez pas à Olo Be Lodge, allez-y pour le petit-déjeuner, le déjeuner ou le dîner !

Jour 6 road trip Ouest Madagascar : Andavadoaka – Ambatamilo

Durée du trajet : 3 heures

Kilomètres : 60 km

Couverture téléphonique : Vous êtes couvert presque tout le temps.

Nombre de postes de péage : 1

Profitez d’une matinée tranquille avec un bon petit-déjeuner et un déjeuner à Olo Be Lodge. Vous ne partirez que l’après-midi, alors profitez de la matinée pour aller faire du kayak ou souper dans l’eau cristalline autour du lodge ! Même si vous n’avez que trois heures de route au programme, ce sera l’une des parties les plus difficiles de l’itinéraire. Vous roulerez constamment dans du sable profond et meuble, avec de temps en temps quelques pierres épaisses sur la route. Veillez à ne pas rouler trop lentement ou même à vous arrêter, car il y a de fortes chances que vous vous retrouviez bloqué.Après environ trois heures, vous arriverez à Ambatamilo, un endroit si petit qu’on peut à peine parler de village. Le littoral est ici complètement différent de celui d’Andavadoaka, de longues et vastes plages de sable doux. Vous pouvez aussi continuer pendant une heure jusqu’au village de Salary, mais nous avons préféré Ambatamilo.

Hébergement à Ambatamilo

Il y a plusieurs hôtels éparpillés ici le long de la côte, nous avons séjourné dans le petit Le Pirate Amoureux (à partir de 80 000 Ar). Vous recherchez plus de luxe, que de séjourner au Shangri-La (à partir de 79 Ar) ou au Mikéa Lodge (à partir de 150 Ar). Allez-vous continuer jusqu’à Salary ? Alors vous pouvez séjourner à Salary Bay (à partir de 100 €) ou au Five Senses Lodge (à partir de 160 €).

Jour 7 : voyage en voiture à l’ouest de Madagascar : Ambatamilo – Tuléar

Durée du trajet : 6 heures

Kilomètres : 130 km

Couverture téléphonique : A peine pendant les deux premières heures, après c’était bon.

Nombre de postes de péage : 0

Aujourd’hui, c’est votre dernier jour (ou le premier, si vous inversez l’itinéraire). Partez un peu à l’heure afin de pouvoir profiter de votre après-midi dans les environs de Tuléar (Toliara). Les deux premières heures, vous roulerez encore dans du sable meuble. Après une heure, vous arriverez au village de Salary où vous pourrez acheter des bananes. La route s’améliore et les villages deviennent plus grands. 4 heures plus tard, vous arriverez à une jonction avec la RN9. Après environ quatre heures, vous arriverez à une jonction avec la RN9. Et là, c’en est fini de la conduite hors route : routes asphaltées, bonne couverture téléphonique et civilisation. De là, il y a une heure de route jusqu’à Tuléar. Et une fois-là, malheureusement, cette partie de votre road trip est terminée ! De Tuléar, il est agréable d’aller à Anakoa, de visiter Fort Dauphin ou de remonter la RN7 vers Tana.

Un hôtel sympa à Tuléar : Bakuba Lodge

Tulear (Toliara) en elle-même n’est pas une ville où il fait bon séjourner, nous sommes donc allés directement au Bakuba Lodge, à seulement 20 minutes de la ville. Vous séjournerez aussi à Tuléar ? Alors vous DEVEZ vraiment passer une nuit dans ce lodge. Il a été conçu par le même architecte que Olo Be Lodge et possède une belle piscine et des chambres merveilleusement spacieuses.

Bruno et Patricia, les propriétaires, sont des personnes agréables et chaleureuses qui sont plus qu’heureuses de vous en dire plus sur la région ! Ils ont grandi au Congo, ce qui se reflète dans le magnifique intérieur. Bruno ne se contente pas de concevoir des hôtels, il a également conçu la plupart des meubles. Partout, vous voyez de petits détails sympathiques, des chaises avec des pieds, des lampes qui rappellent des torches et même une baignoire qui est un bateau pirogue. Ou comme il le dit lui-même : « Je ne peux pas m’arrêter de concevoir et de fabriquer de nouvelles choses » !

Bruno explique qu’il a beaucoup voyagé. Avec cet hôtel, il a créé exactement l’endroit qu’il recherchait lui-même lors de ses voyages : une maison pour les voyageurs, où l’on se sent vraiment bien. Et avec les merveilleuses chambres, la nourriture fantastique et un cocktail, on a vraiment l’impression de rentrer à la maison et de mettre fin à cet incroyable road trip ! Vous pouvez séjourner au Bakuba Lodge à partir de 90 €.

Articles Similaires